Veuillez noter que ce texte a été traduit avec le traducteur de DeepL. C’est pourquoi il peut y avoir des différences par rapport à la version allemande. Merci de votre compréhension.

Examinez donc, celui qui se lie éternellement, si...

(F. Schiller/Lied von der Glocke)

Les tireurs sont fiers de la tradition. Ils se considèrent comme des démocrates originaux, comme les défenseurs de tout ce qui fait de la Suisse ce qu’elle est. Cela inclut également la démocratie directe. C’est pourquoi ils ont été si déçus que le peuple n’ait pas été écouté pour ses arguments contre la loi sur les armes renforcée et qu’il ait accepté le projet de loi du Conseil fédéral l’année dernière.

Depuis lors, de nombreux tireurs d’élite sont susceptibles d’adopter un point de vue encore plus critique sur tout ce qui concerne l’UE. C’est certainement la raison pour laquelle les sympathies pour un accord-cadre ont diminué. Ceci est perçu comme une invention et dicté par Bruxelles. Le livre « A Brief History of the Framework Agreement”, écrit par l’ancien rédacteur en chef de la “NZZ am Sonntag », Felix E. Müller, vient de paraître. L’ancienne conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey a rédigé un avant-propos à ce sujet. L’ancien ministre suisse des affaires étrangères explique en quelques pages pourquoi la Suisse éprouve tant de difficultés avec la politique étrangère en général et la politique européenne en particulier – entre autres parce que chaque département fédéral a sa propre politique étrangère sectorielle et qu’une politique étrangère intégrée risque de rester longtemps utopique.

Mais qu’est-ce exactement que l’accord-cadre, d’où vient l’idée, comment a-t-elle évolué ? Felix E. Müller note : « Compte tenu de l’importance de l’accord-cadre dans le débat politique, notre connaissance des origines et du contexte de ce traité est plutôt modeste. » En fait, l’idée est née en Suisse avant le tournant du millénaire, comme le souligne Müller dans son livre. Il montre ensuite comment, dans une histoire mouvementée, le projet actuel d’accord-cadre a été élaboré à partir de celui-ci. Le Conseil fédéral et les négociateurs ne font pas toujours bonne figure. Mais vous ne pouvez vraiment comprendre la situation actuelle que si vous connaissez bien l’histoire. Le tireur conscient de l’histoire peut le comprendre immédiatement. Seuls ceux qui connaissent le passé comprennent le présent. Cela s’applique aussi bien au tournage qu’aux relations de la Suisse avec l’UE.

L’auteur Felix E. Müller

«Bref historique de l’accord-cadre. Une idée, ses inventeurs et ce que Bruxelles et le Conseil fédéral en ont fait »,
Zurich 2020, NZZ Libro, Fr. 21.

Felix E. Müller (* 1951), Dr, Il a grandi à Winterthur, a étudié la langue et la littérature allemandes, la musicologie et les mathématiques à l’université de Zurich et a obtenu son doctorat en 1978. Il a joué au handball dans la Ligue nationale A, est entré dans le journalisme au Züri Leu, est passé à la Weltwoche, a été correspondant à l’étranger à Washington D.C. et de 1996 à 1997 rédacteur en chef a.i. De 1997 à 2020, il a travaillé pour la NZZ, en tant qu’auteur, chef du département de Zurich et jusqu’en 2017, rédacteur en chef de « NZZ am Sonntag », qu’il a cofondé en 2002.