Souveraineté - Guy Parmelin la défend !

Message vidéo pour le 1er août : Le président de la Confédération suisse parle sans détour de l’importance de la souveraineté pour nous, citoyens (du monde) libres.

«Monsieur le Président,

Chères sociétés membres des Tireurs historiques Suisse,

Chères amies et chers amis du tir,

Je suis particulièrement honoré d’être votre invité « virtuel » à l’occasion de la Fête nationale 2021.

Comme vous le savez, les sociétés de tir représentent depuis des siècles le cœur battant de la citoyenneté suisse. A ce titre, votre association est aux avant-postes de la promotion des valeurs qui fondent cette citoyenneté : la souveraineté, la liberté, la cohésion, la camaraderie et la tradition, au sens le plus noble de chacun de ces termes. Je vous en félicite et vous salue à ce titre très chaleureusement.

Car au fond, ces valeurs, ces traditions, c’est nous, c’est notre identité suisse. Ainsi, le tir est d’abord l’expression d’un élan patriotique, celui de citoyens conscients de ce que leurs devanciers ont entrepris, les armes à la main, pour préserver leur liberté et la souveraineté de leur terre. Utiles à la défense de la Patrie, nous le sommes également en tant que citoyens aptes à exercer nos droits civiques en conscience, et à agir avec profit au service de la société civile qui nous accueille.

Votre présence au sein d’une société de tir historique vous rappelle ainsi, par-delà l’usage de l’arme, à vos droits comme à vos devoirs de citoyens. Elle vous éveille à vos qualités d’homme tout en vous montrant que le chemin menant au cœur de la cible est un parcours certes solitaire, mais accompli dans un esprit d’équipe.

Le tir, plus largement, est une école de l’effort, qui distingue seul celui (ou celle) qui s’est donné les moyens de gagner ses lauriers par un entraînement régulier et soutenu. Il ne promeut pas le hasard ni l’approximation : le tir est un éloge de la volonté.

Il est enfin un exercice de rigueur dont la pratique exige sens des responsabilités et sécurité absolue.

Nous devons nous réjouir que la Fête nationale soit l’occasion de célébrer ensemble les valeurs originellement assorties à la Patrie ainsi que celles, non moins vigoureuses, que véhicule ce sport typiquement suisse qui nous est si cher.

Alors que la pratique du tir n’a pas que de fervents adeptes dans l’opinion publique, il est important de souligner les vertus sportives – la concentration, le sang-froid, la précision – et le rôle civique que jouent votre association et les sociétés qui la composent. Jadis symbole de l’homme libre, le don de l’arme et le tir à la cible consacraient en effet l’entrée des jeunes gens dans la communauté des adultes, en les révélant à leur qualité et à leurs responsabilités de citoyens. En Suisse, cette activité relève véritablement du rite: certes, elle investit le tireur d’un formidable pouvoir, mais elle lui impose d’abord maîtrise et dépassement de soi.

Les traditions sont belles lorsqu’elles ne se limitent pas au gardiennage du passé. Dans le cas d’espèce, elles délivrent un important enseignement en démontrant la suprématie de la raison sur l’instinct. Ainsi, par la pratique de ce qu’il convient – dans la pleine acception du terme – d’appeler une discipline, vous êtes véritablement les serviteurs appliqués de cette raison, véritablement les serviteurs de notre Patrie.

Je remercie donc les Tireurs historiques Suisse de leur contribution à la préservation d’une fière tradition et à la promotion d’une société apte à prendre elle-même sa liberté en main. Je lui souhaite, ainsi qu’à ses membres, une belle Fête nationale 2021 et vous adresse à toutes et à tous mes salutations les plus cordiales.

Longue vie à votre association et longue vie à ce pays que nous aimons!»

Ruedi Lehmann, responsable des médias et de la communication, remet au Président de la Confédération le populaire pin’s suisse et une bonne bouteille de vin avec les remerciements des Tireurs Historiques Suisse.